La confrérie de Saint-Aurélien a pour but
> "de perpétuer le culte de saint Aurélien", 2e évêque de Limoges, patron des
bouchers de la ville,
> d'entretenir la chapelle qui est consacrée à ce saint"
> de favoriser entre ses membres des relations amicales permettant de se porter
mutuellement assistance. Elle a également un rôle charitable envers les plus démunis"
    (article 1 des statuts de 2009)  



 

 "Perpétuer le culte de saint Aurélien"

 
      La confrérie de Saint-Aurélien est gardienne des reliques de son saint patron :
conformément aux canons 1186 et suivants de l'Eglise, elle en perpétue le culte.
 
      La fête du deuxième évêque de Limoges est célébrée le dimanche le plus proche du 10 mai, date traditionnelle de la mort du second évêque de Limoges. Une messe
solennelle réunit dans la chapelle les membres de la confrérie et des délégations des
autres confréries limousines.
 
 
                  
 
 
      Avec ces dernières, la confrérie de Saint-Aurélien participe activement aux ostensions limousines, tous les sept ans, et aux "petites ostensions". Durant ces périodes, le reliquaire, ouvert dans le 1er cas, fermé dans le 2e, est présenté à la vénération des confrères et des fidèles.
 
      Plus généralement, la confrérie assure aussi la célébration régulière du culte dans la chapelle : la messe est célébrée tous les dimanches et fêtes, généralement à 9h30.

 
      Pendant 21 ans, nos messes ont été assurées par la communauté
des franciscains de Limoges (pères Xavier Malinvaud, Bernard Feur et
Bernard Becker). Mais la fermeture de la maison des franciscains de
Limoges est survenue à l'été 2013 ; notre gratitude va aux franciscains pour ces 21 années de parcours commun.
 
      Par décision de notre évêque, Mgr Kalist, le père Jean-Marie Gaudron, archiprètre émérite de la cathédrale, a été nommé "desservant" de notre chapelle à compter du 1er septembre 2013.
 
      Il est de coutume que, durant les messes, ce sont des confrères de Saint-Aurélien et une consoeur de Notre-Dame-de-Pitiéqui se partagent les deux premières lectures du jour et la prière universelle.
 
       Le Jeudi Saint, le Saint-Sacrement est exposé au centre d'un reposoir installé dans la chapelle, et ce jusqu'au soir du Vendredi Saint.
 
      Rosaires, chemins de croix, mois de Marie, etc., sont aussi régulièrement assurés dans la chapelle, notamment par la confrérie Notre-Dame-de-Pitié.

(Le mardi, chapelet à 19h00 ; le jeudi, chapelet à 10h30, 15h00 et 17h00 ; le vendredi, chemin de croix à 15h00 ; le samedi, rosaire médité à 16h00)

 
       Enfin, mariages et baptêmes sont parfois célébrés dans la chapelle : ceci est
cependant rare, car il y faut à chaque fois l'accord expresse du curé modérateur de la
paroisse.
 
 
 
"Entretenir la chapelle"
 

      Depuis la Révolution, la chapelle est la propriété privée de la confrérie de Saint-
Aurélien : elle a en effet été acquise à ce moment-là comme bien national par deux
bouchers, au nom de tous.

 
      C'est pourquoi, encore aujourd'hui, la confrérie entretient l'édifice à ses frais, sur les cotisations des membres et le produit des dons et quêtes.

> En 2010, nous avons restauré une cloche et une partie du plancher du choeur.
> En 2011, nous avons fait réparer l'ensemble de nos cloches : angélus et messes peuvent désormais être dignement carillonnés ; la même année, nous avons remplacé le luminaire de dévotion par une ciergerie électrique.
> Au début 2013, nous avons fait réparer le plancher de notre salle de réunion par les Compagnons du Devoir. 
> En 2014, nous faisons rénover la boiserie de la nef, côté gauche.
> Fin 2015, nous avons fait poser une rampe métallique sur l'escalier de la cour : les marches étaient trop irrégulières.
> En 2016, nous avons fait réparer le clocher : des bardeaux de châtaignier étaient tombés (vous pouvez nous aider en participant à la souscription ouverte pour financer cette rénovation inattendue et lourde - un reçu fiscal vous sera adressé ; bulletin ci-joint).

       Cependant, la chapelle et plusieurs éléments du mobilier sacré étant protégés au titre des Monuments Historiques, les autorités compétentes interviennent à ce titre pour les plus grosses réparations.
 
         



      De la même manière, chauffage et éclairage sont entièrement financés par la
confrérie. Egalement, nettoyage et fleurissement (quelques photos ci-dessus) sont
assurés chaque semaine par des confrères.
 
 

"Assistance... Charité"
 
 

      "Aimez-vous les uns les autres" : ce commandement du Christ est inséparable de
l'action quotidienne des confréries, et doit se marquer concrètement. Secours aux confrères dans le besoin, dons à des associations caritatives locales et nationales, etc ., font donc partie des actions principales de notre confrérie.

       Dans ce cadre, l'assistance régulière que la confrérie assure à une paroisse de Ouahigouya,
au Burkina-Faso, est importante. Au fil du temps et en dépit de la distance, une véritable amitié s'est nouée entre eux et nous, par la foi et l'entraide.





Activités