En 2016



Au sujet de la messe de Noël 2016 et de notre nouvelle crèche

      En cette nuit de Noël, du 24 au 25 décembre, le père Vignéras, curé de la paroisse dont dépend la chapelle Saint-Aurélien, nous a fait le plaisir de venir célébrer la messe de la Nativité du Christ.

      Au début de la célébration, après avoir déposé la figure de l'Enfant Sauveur, il a béni notre nouvelle crèche.

      Celle-ci a été réalisée par les Compagnons du Devoir. Moins encombrante que l'ancienne, elle est aussi plus facile à monter et démonter.

      Le toit de l'étable où repose la figure de l'Enfant est recouvert en traditionnels bardeaux de châtaignier, typiquement limousins. Et semblables à ceux qui recouvrent notre clocher !

     La messe de Noël a été animée (superbement !) par les Petits Chanteurs Limousins.

     Peu avant la célébration, la confrérie a eu la joie de recevoir par mail un message de noêl de nos frères de Ouahigouya. 

(sujet mis en ligne le 25 décembre 2016)

  

Au sujet de l'anniversaire du miracle des Ardents

      Le 12 novembre 994  eut lieu, sur le Montjovis, le miracle des Ardents : en ce samedi 12 novembre 2016, une délégation de la confrérie de Saint-Aurélien était, avec les autres confréries de la ville, à l'église de Saint-Joseph pour la messe anniversaire de ce miracle fondateur des ostensions.

      Après la célébration, les membres des confréries sont montés en procession au mémorial du Montjovis. Ce fut là un moment de prière devant le bras reliquaire de saint Martial montré (ostensio) par le père Vignéras, curé de la paroisse.

(mis en ligne le 13 novembre 2016)


Au sujet de la fête de Toussaint 2016

     Le lundi 31 octobre 2016, une forte délégation de la confrérie s'est recueillie sur la tombe du cimetière de Louyat. Une plaque aux noms des six familles traditionnelles des bouchers a été placée.

      Le père Jean-Marie Gaudron a dirigé la prière.

      A la messe de la solennité de Toussaint, nous avons notamment prié pour Etienne Cibot, 1er syndic décédé, en communion avec nos frères de Ouahigouya.

             

(mis en ligne le 1er novembre 2016)


Au sujet du dimanche 16 octobre 2016

      La messe de ce dimanche 16 octobre entrera sans doute dans l'histoire de la confrérie, tant il s'y est passé d'évènements importants.

      La messe était célébrée par Mgr François Blondel, évêque honoraire de Viviers (Drôme) et Limousin d'origine. Etaient présents un grand nombre de membres de la confréries et des délégations des autres confréries.

      Deux invités burkinabés, M Simplice Ouedraogo, ancien député de ce pays, et M Emmanuel Sawadogo, de la paroisse du Christ-Roi de Ouahigouya représentaient à la fois le diocèse avec qui est jumelé celui de Limoges (en cette année des 50 ans du jumelage), et la communauté locale avec laquelle est associée la confrérie Saint-Aurélien. Nous avons été très heureux et honorés de leur présence, qui nous a rendu le jumelage plus sensible.

       Et ce fut, en préambule à la messe dominicale, la descente du drapeau des ostensions, devant Mgr Blondel, les 4 syndics de notre confrérie, les présidents des autres confréries et nos amis de Ouahigouya. M Guy Salesse, notre porte-drapeau, a procédé au décrochage. 

      Le retour dans le choeur s'est effectué en procession au chant du ''Misericordes sicut pater''.

       Pendant la célébration, la prière universelle fut dite par M Emmanuel Sawadogo.

       Après la messe, les confrères de Saint-Aurélien, les présidents des confréries, les deux représentants burkinabés et Mgr Blondel se sont rendus dans ce qui était encore ''la  salle de réunion''. Notre premier syndic, M Pierre Lamige, a expliqué la nouvelle organisation de la salle, et en particulier le mur des anciens premiers syndics. Puis, très ému, il a rendu hommage à Etienne Cibot.

       Mme Madeleine Cibot, épouse d'Etienne, et M Emmanuel Sawadogo ont ensuite dévoilé ensemble la plaque faisant de la pièce la "salle Etienne Cibot". Mgr Blondel a enfin béni la pièce et le mur d'hommage aux syndics.

       Pour clôre la cérémonie, des cadeaux ont été remis à nos invités burkinabés, et le livre d'or a été signé par les personnalités présentes.

        La confrérie a vécu là un moment d'intense émotion.

(mis en ligne le 18 octobre 2016) 

 

Décès de notre 1er syndic d'honneur, Etienne Cibot

      Notre premier syndic d’honneur, Etienne Cibot, est décédé le 26 août 2016. Notre chagrin est à la mesure de la perte.

Que dire en effet de lui ? Il était depuis plusieurs décennies le pilier fondamental de notre confrérie.

Premier syndic de 1967 à 1987 puis de 1995 à 2001, il l’avait métamorphosée : les grands travaux de rénovation à la chapelle, c’est lui ; l’ouverture aux personnes extérieures à la boucherie, c’est lui ; le jumelage avec une paroisse de Ouahigouya, ouvrant la confrérie au monde, c’est lui. Il avait participé activement au lancement de la première frairie des Petits Ventres, puis participé à l’organisation des éditions suivantes.

Même après la fin de son mandat, il donnait des avis écoutés : c’est encore lui qui souhaita et appuya l’ouverture de la confrérie aux femmes.

Il peut paraître superflu de préciser qu’il était un chrétien exemplaire et que sa foi était la base de toute sa vie.

Très engagé aussi au service de son pays, il était colonel CR et président de l’UNC (Union Nationale des Combattants). Il participait aussi activement à la vie politique de sa ville. On ne peut oublier qu’il était très impliqué dans le milieu sportif et également membre de nombreuses associations, tant sportives que patrimoniales ou sociales.

Même par ses défauts d’homme, il restait exemplaire : si, avec lui, la discussion devenait parfois âpre, le pardon et l’oubli suivaient toujours.

La confrérie lui rend hommage et le pleure ; elle prie Dieu de l’accueillir.

(sujet mis en ligne le 13 septembre 2016)


L'hommage de la confrèrie au père Jacques Hamel, assassiné

      Le père Jacques Hamel a été sauvagement assassiné dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray, en Normandie, alors qu'il était en train de célébrer la messe, de rappeler le message d'amour, de pardon et de fraternité du Christ. 

      Simultanément avec toutes les églises de France, un hommage lui a été rendu par la confrérie de Saint-Aurélien et les fidèles de notre chapelle, au cours de la messe de ce dimanche 31 juillet 2016 : la photo du prêtre normand était déposée devant l'autel et nous avons observé un temps de silence et de prière à son intention.  

     Au cours de la célébration, notre premier syndic, Pierre Lamige, nous a fait partager sa réflexion sous forme d'hommage.

(mis en ligne le 31 juillet 2016)


Au sujet des pénitents feuille morte

     Traditionnellement, depuis 1974, l'association Renaissance du Vieux Limoges organise, l'année des ostensions, une reconstitution d'une procession des pénitents feuille-morte de la Miséricorde ; celle-ci va du Mémorial des Ardents de Montjovis à notre chapelle, c'est-à-dire du site où se trouvait la ''tribune'' de réunion de cette compagnie sous l'Ancien Régime, à son siège lors de sa disparition en 1867.

     En cette année ostensionnaire 2016, c'était la 7e reconstitution. La trentaine de figurants a fait revivre cette procession au milieu d'un public de plusieurs centaines de personnes ravies.

      Il est de tradition qu'une délégation de la confrèrie de Saint-Aurélien accueille les pénitents feuille-morte à l'entrée de la rue de la Boucherie, pour rappeler les liens historiques entre les deux confréries. Cette tradition a été bien évidemment respectée : un groupe de confrères, arborant écharpes et cocardes, sous la direction du 1er syndic, Pierre Lamige, et en présence de deux des 1ers syndics d'honneur, Etienne Cibot et Jacques Duchaine, a fait une escorte d'honneur aux pénitents jusqu'à la porte de la chapelle Saint-Aurélien.

                    

(mis en ligne le 22 mars 2016)


Au sujet de la crosse du petit saint Aurélien

      Dans les processions de la confrérie, notamment celles des ostensions, figure traditionnellement un enfant habillé d'une tenue verte et blanche (couleurs de la confrérie) d'évèque : il représente saint Aurélien.

      Cette année, la crosse de ce petit évêque a dû être refaite. C'est M Régis Maingot, ébéniste d'art et ami de la confrérie, qui l'a réalisée.

      Elle a été bénie à la messe dominicale du 6 mars 2016 ; le père Jean-Marie Gaudron, notre chapelain, évoquant la ''feuille'' de boucher qui orne la volute, nous a appelés au partage équitable des biens de ce monde.

(Mis en ligne le 22 mars 2016)


Au sujet de l'oeuvre d'art des ostensions

       Le 20 février 2016 avait lieu, en l'église Saint-michel-des-Lions, un grand concert d'ouverture de la montée du drapeau des ostensions (qui avait lieu, elle, le lendemain 21 février 2016). Lors de l'entracte, le Compagnons du Devoir de Limoges ont remis trois oeuvres d'art réalisées par leurs soins :

                                

> Une en bois peint façon faux marbre, pour la confrérie de saint Martial ; l'objet sera déposé dans l'église Saint-Michel-des-Lions ;

> Une en porcelaine de Limoges peinte, pour la confrérie de sainte Valérie ; elle sera placée à la cathédrale ;

> Une, enfin, pour la confrérie de saint Aurélien, est destinée à notre chapelle. Elle est en marquetterie de bois de diverses couleurs ; au dos sont sculptées des feuilles de châtaigniers limousins.

       L'oeuvre remise à notre confrérie a été réalisée par M Jean Parot, compagnon du Devoir, formateur des métiers du bois, et homonyme de notre secrétaire (à gauche sur la photo ci-dessus, lors de la remise de l'oeuvre aux présidents des trois confréries).

        Dès les dimanches suivants, ces oeuvres d'art étaient à l'honneur : le lendemain, 21 février, elles étaient déposées au pied de l'autel majeur de l'église Saint-Michel-des-Lions, durant la messe de la montée du drapeau des ostensions de Limoges ; le dimanche suivant, 28 février, celle qui nous avait été offerte était placée sur l'autel durant la messe dominicale, puis portée par notre 1er syndic pour la cérémonie de bénédiction et de fixation, en façade de notre chapelle, du drapeau des ostensions.

      Ces trois oeuvres d'art reprennent la forme d'un ostensoir réalisé par un maître orfèvre ; elles présentent les couleurs de toutes les confréries de Limoges.

( sujet mis en ligne le 28 février 2016)


Décès du père Roger Picat

     Le père Roger Picat a été rappelé à Dieu. Notre chagrin est très grand : il était en effet apprécié de tous pour sa bonté, sa douceur, son humilité souriante, son humour léger, son humanité et surtout la foi grande et pure qui rayonnait de lui ; il était l'exemple du bon prêtre et beaucoup le tenaient pour un saint homme. Il y a quelques années encore, il célébrait parfois la messe dans notre chapelle.

     Ces derniers temps, âgé, il venait parfois à l'improviste, en presque voisin, concélébrer la messe, au côté de notre desservant, le père Gaudron, pour notre plus grand plaisir; après l'office, il s'attardait habituellement pour prier dans la nef.

      Que le Seigneur le reçoive en son sein.

(sujet mis en ligne le 9 février 2016)





Au sujet de la messe des voeux 2016
 
      Le dimanche 10 janvier 2016, à 9h00, en notre chapelle Saint-Aurélien, le père Jean-Marie Gaudron, a célébré la messe traditionnelle des voeux (cette année, la fête de l'épiphanie étant très proche du 1er janvier, la cérémonie avait été décalée à titre exceptionnelle au dimanche suivant). Après la célébration, les confrères se sont retrouvés dans notre salle de réunion pour le traditionnel moment convivial d'échange des voeux.

                                

      Notre nouveau premier syndic, Pierre Lamige a dit quelques mots. Un cadeau offert à Jacques Duchaine, 1er syndic sortant, a constitué un témoignage de notre gratitude pour son action à notre tête pendant 14 ans.

      Après quoi, nous avons partagé brioches des rois et champagne.
 
(sujet mis en ligne le 11 janvier 2015)



En 2016