Hommes, femmes et enfants




 
      Depuis l’origine, étaient membres de la confrérie les bouchers de la rue de la Boucherie à Limoges, donc descendant le plus souvent des six familles traditionnelles de bouchers : Cibot, Juge, Malinvaud Parot, Plainemaison et Pouret. Les fils de bouchers étaient inscrits dès leur naissance, mais n’étaient pleinement reçus qu’à leur majorité.

     Association alors exclusivement masculine, la confrérie acceptait néanmoins les veuves qui souhaitaient prolonger par leurs cotisations une présence symbolique du mari défunt. Cependant, les dames de la Boucherie avaient leur confrérie propre : Notre-Dame-de-Pitié.

       Puis la confrérie Saint-Aurélien décida que les gendres de bouchers pourraient adhérer même sans être du métier. A partir de 1967 furent admises des personnes extérieures à la fois aux six familles et à la profession. En février 2009, enfin, la mixité fut adoptée et les femmes firent leur entrée dans la confrérie, avec le titre de « confrères ».
 
      Aujourd’hui, la confrérie accepte hommes et femmes, bouchers ou non, ainsi que les enfants des membres. Elle compte une soixantaine d'adhérents.



Adhérer
  
      Pour adhérer, il faut être catholique, en faire la demande et être parrainé par deux membres ; les descendants des six familles traditionnelles sont dispensés du parrainage. Une enquête sur les motivations et qualités du postulant est effectuée.
 
Vous pouvez adresser un courriel de candidature à



Membres