La confrérie aux ostensions 2009

 
      Les ostensions constituent une spécificité du diocèse de Limoges, ou plus exactement du département de la Haute-Vienne un peu étendu à la Creuse, à la Charente limousine et à la Vienne.
 
      Elles consistent dans la présentation (en latin, ostensio, le fait de montrer) au peuple des reliques des saints locaux. Le but était à l'origine dans la protection contre un fléau : l'épidémie dite du Mal des Ardents (ergotisme du seigle), en 994, dont la guérison fut perçue comme miraculeuse, donna naissance au phénomène ostensionnaire. 
 
      Depuis le 16e s, les ostensions ont lieu tous les sept ans. Organisées par les confréries dans plusieurs villes, par des comités ostensionnaires dans d'autres, toutes sont marquées par une grande procession dans les rues et chemins de la commune, suivie ou précédée par la messe.
 
      Aujourd'hui, c'est, pour les croyants, un moment de proclamer et vivre sa foi au grand jour dans un monde et une région déchristianisés ; c'est, pour tous, un temps de fêtes populaires et culturelles ancrées sur le passé religieux du Limousin : conférences, expositions, publications se multiplient alors. Manifestations à la fois culturelles et cultuelles, elles constituent un moment où tout un peuple, toutes tendances confondues, se réunit autour de son passé religieux, dans un esprit de fête et de tolérance.
 
     Bien sûr, pour notre confrérie, les ostensions septennales constituent un moment particulièrement fort et intense. 
  
      A Limoges, la confrérie Saint-Aurélien assiste, le 22 février 2009, à la cérémonie marquant traditionnellement le début des ostensions : la montée du drapeau amarante à croix blanche, au sommet du clocher de l'église Saint-Michel-des-Lions.
 
     Le 3 avril, l'association Renaissance du Vieux Limoges organise la traditionnelle reconstitution historique d'une procession des pénitents feuille morte, du mémorial de Montjovis à la chapelle Saint-Aurélien : une délégation de la confrérie accueille les pénitents en haut de la rue de la Boucherie et les escorte jusqu'à la chapelle.
 
     Puis nous participons aux cérémonies de l'ouverture. C'est d'abord, le 18 avril, la reconnaissance officielle des reliques de nos saints, Aurélien à notre chapelle, Martial et Loup à Saint-Michel-des-Lions : les reliquaires sont solennellement ouverts, les reliques reconnues, le tout constaté par procès-verbaux signés des autorités présentes. Le soir, nous escortons reliquaires et châsses à la cathédrale au cours d'une grande procession aux flambeaux.
 
      

          

      Le lendemain dimanche, la grand'messe en la cathédrale fut suivie d'une autre procession, s'achevant par une belle cérémonie sur la place de la Motte.
 
      Le lundi de Pâques, 13 avril 2009, le bourg d'Abzac, en Charente limousine, célèbre ses ostensions en l'honneur des saints Lucius et Emerite : une délégation de la confrèrie participe à la procession dans les rues décorées et la campagne proche, avant d'assister à la messe en l'église du village. Les cérémonies sont présidées par Mgr Dagens, évêque d'Angoulême et membre de l'Académie française.

      La confrérie prend part aux ostensions de Javerdat en l'honneur de saint Blaise, le 8 mai, puis, le lendemain, à celles de Saint-Just-le-Martel . 

 
      Le 10, jour de Saint-Aurélien, nous sommes tous réunis dans notre chapelle pour la fête de notre saint patron : nous ne pouvons donc pas participer aux célébrations de Nexon.
 
       Le 21, nous sommes aux ostensions d'Aixe-sur-Vienne, avec la montée au sanctuaire d'Arliquet.

      Le 24 mai 2009, sous un soleil absolument caniculaire, nous participons aux ostensions de Saint-Léonard-de-Noblat. Le 31, le temps est plus clément pour la procession de Rochechouart : elle nous donne l'occasion d'admirer les groupes costumés évoquant nos saints et les rues magnifiquement décorées, reposoirs, banderoles, arcs de triomphe, etc.

      Le 1er juin, nous allons dans la Charente limousine, à Esse, célébrer saint Etienne protomartyr, autour de la confrérie du lieu.

 
      Les ostensions du Dorat ont un caractère historique et militaire marqué : mousquetaires à cheval, voltigeurs de l'Empire et gardes en uniforme des délégations des communes voisines donnent à ces cérémonies un cachet particulier. La confrérie y participe en ce 6 juin pluvieux, et les ondées nous incitent à revêtir (en fait d'uniforme !) nos tout nouveaux imperméables verts marqués à notre logo.
 

      Le lendemain, 7 juin 2009, la confrérie est aux portes de Limoges, à Chaptelat, pour fêter saint Eloi : la procession jusqu'à Sourue, la messe dans le parc du château et le retour à l'église sont les temps forts de cette célébration. 

      L'ambiance est différente à Eymoutiers, fief de quelques libres penseurs ; cela n'atténue nullement notre joie de participer à une belle procession dans la ville décorée, puis à une messe dans la belle église. 

      Le lendemain, une petite délégation se rend dans la Vienne, à Charroux, pour les ostensions du lieu.

     Dimanche 21 juin 2009. La confrérie de Saint-Aurélien de Limoges se devait d'être aux ostensions de Saint-Yrieix-la-Perche , en la paroisse de Saint-Aurélien : pourtant, étrangement, mis à part nous, nul ne fit le rapprochement. Cela ne nous a pas empêché d'apprécier ces belles cérémonies, procession dans les rues, évocation chantée de la vie d'Aredius (saint Yrieix) et messe en la collégiale.

      Puis c'est, le 28 juin, Saint-Junien : le matin, la messe fut célébrée en la collégiale, et l'après midi eut lieu la procession : les 1.500 figurants de la partie historique étaient suivis des confréries, des communes ostensionnaires et du clergé. Après la rue Lucien-Dumas transformée en forêt de Comodoliac, nous avons parcouru les boulevards.

       La clôture des reliques de Limoges a lieu le mardi 30 juin : a 18h, le reliquaire de saint Aurélien est solennellement fermé pour sept ans par Mgr

François Kalist, notre évêque. Puis, à 20h, en l'église Saint-Michel-des-Lions, il en est de même pour celles de saint Martial et de saint Loup. 

      Précisons que, jusqu'à ce jour et durant chaque week-end de cette période, la confrérie assura une garde auprès du reliquaire ouvert de notre saint patron, présentant la relique à la vénération des fidèles.
 
      Le 5 juillet 2009, au bout de la Creuse près du Puy-de-Dôme, ce sont les ostensions de Crocq.

      Puis l'été passa et le 8 octobre seulement eurent lieu celles de Pierre-Buffière ; la procession parcourut les rues de la petite ville décorée en rouge et blanc en l'honneur des saints Côme et Damien, patrons des professions de santé.
 
      Enfin, le dimanche 15 novembre 2009, la confrérie Saint-Aurélien a en charge, selon la tradition, l'organisation de la clôture officielle des ostensions. 
 

      Les membres des confréries et comités ostensionnaires sont d'abord appelés à réfléchir sur le thème ''quels liens fruits des ostensions ?" Cette réunion de bilan est suivie de la messe en l'église Saint-Michel-des-Lions. 

      Enfin, le soir, le banquet de clôture a lieu au Pôle de Lanaud. Toutes ces manifestations sont bien sûr présidées par Mgr Kalist, évêque de Limoges.


Ostensions 2009